Programme Genre, Femme, personne vulnerable

 

  • PROJET ET ACTION 2016
  • La société civile pour une lutte efficace contre les mariages d’enfants précoces et forcés dans le département d’Odienné
  • Contribuer à la lutte contre les mariages précoces

            En Côte d’Ivoire, le taux de mariage d’enfant demeure encore élevé dans certaines régions, malgré les efforts déployés par l’Etat ainsi que la société civile et les partenaires au développement. Cette pratique demeure présente dans les régions du Nord et Nord-ouest du pays. Ainsi, pour contribuer à la lutte contre ce phénomène dans cette région, notamment à Odienné, Bako et Tiemé, le RAIDH a  proposé de mettre en œuvre un projet intitulé : «La société civile pour une lutte efficace contre les mariages d’enfants précoces et forcés dans le département d’Odienné ». Financé par l’Ambassade du Canada en Côte d’Ivoire, à travers le FCIL, ce projet visait à contribuer à la lutte contre les mariages d’enfants précoces et forcés à travers le renforcement de capacité et la sensibilisation des populations concernées. La mise en œuvre des activités, qui ont reçu l’adhésion de toutes les autorités locales administratives, religieuses et coutumières, a permis d’atteindre les résultats suivants :

La formation de 70 personnes sur les Droits de la femme ; les causes et conséquences de mariages d’enfants précoces et forcés ainsi que les voies de recours judiciaires pour les victimes ;

Photo de famille de la formation sur les droits des femmes
Photo de famille de la formation sur les droits des femmes

La sensibilisation de 1 500 personnes environ, dont 500 personnes par localité sur les Droits de la femme, les causes et conséquences de mariages d’enfants précoces et forcés ainsi que les voies de recours judiciaires ;

L’organisation d’une marche pacifique, à Odienné, qui a mobilisé environ 800 personnes pour symboliser l’engagement des populations en faveur de « zéro mariage » d’enfant précoce et forcés ainsi que les voies de recours judiciaires pour les victimes

Image de la marche de la société civile contre le mariage d’enfant précoce et forcé à Odiénné en Novembre 2016

 

La mise en place d’un (01) comité départemental et deux (02) comités sous préfectoraux d’alerte et de veille pour la lutte contre les mariages d’enfants précoces et forcés.Cette action a contribué à une forte prise de conscience des populations de ces localités sur les effets néfastes des mariages précoces qui influent considérablement sur le taux de scolarisation de la petite fille et son épanouissement physique et psychologique.

  • PROJET ET ACTION 2018
  • Formation sur l’autonomisation de la femme à l’occasion de la journée internationale de la femme du 08 Mars 2018
  • Déclaration du RAIDH relative à la journée internationale de la femme du 08 Mars
  • Assistante d’une femme victime de violence conjugale
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :